La transmission peut revêtir beaucoup de formes : ateliers, rencontres, stages, échanges, bords plateau…
Interprétation, écriture, avec ou sans parole, chorégraphie, arts plastiques…
C’est un prolongement de chaque création, une manière pour le public de nous rejoindre sur scène et, pour nous, de faire un pas vers lui, dans la salle.
Il s’agit toujours d’un temps de rencontre et de travail, plus ou moins long, avec le public. Avec les publics. Scolaires ou « tout public ». Jeunes ou adultes. Tout petits ou adolescents. A qui nous transmettons.

transmission-2

Projet Jumelage/Lycée Pablo Neruda, DSN-Dieppe scène nationale, saison 17-18 © Antoine Hachin

« Transmission », ça veut dire quoi, au fait ?

Transmettre. Verbe transitif du latin transmittere

Faire passer un objet à quelqu’un, lui faire une passe

Il est vrai qu’on fait beaucoup de sport dans nos ateliers. Et ça commence souvent par une balle qu’on se passe

Déléguer un pouvoir, le passer à un successeur en cessant soi-même une fonction

Alors là, non. On n’a pas de pouvoir et on ne compte pas cesser tout de suite nos fonctions

Communiquer quelque chose après l’avoir reçu

De même qu’on a appris de celles et ceux avec qui on a travaillé, ou qui nous ont enseigné le théâtre, on est toujours content.e.s de faire de même

Faire passer une maladie d’un organisme à un autre

On dit souvent que le théâtre est un virus. Alors, oui, il s’agit bien de cela. Transmettre, c’est inoculer ce virus aux autres

transmission-3

Projet Jumelage/Lycée Pablo Neruda, DSN-Dieppe scène nationale, saison 17-18 © Antoine Hachin

Nous avons notamment mené des projets avec le Théâtre du Cloître-scène conventionnée de Bellac, la Saison culturelle de l’Ernée et la FAL 53 (autour de Culotte et crotte de nez), le Théâtre d’Arras-scène conventionnée (projet A.R.T.S – plus de 200 heures d’interventions auprès de publics scolaires), DSN-Dieppe scène nationale (autour de Chercher le garçon, Lapin et du Pire est àvenir), le TMC-scène conventionnée de Coutances (autour de Chercher le garçon et du projet T’aiMes éCrire), le Passage-scène conventionnée de Fécamp (Tout contre LéoChercher le garçonCulotte et crotte de nez, Le Pire est à venir) …

Depuis septembre 2017, nous sommes en charge de la classe d’Option théâtre Seconde du Lycée Eugène Jamot d’Aubusson (en partenariat avec la Scène nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat) et des deux groupes (2nde/1ère et Terminale) d’Option théâtre du Lycée Jean Giraudoux de Bellac(avec le Théâtre du Cloître-scène conventionnée de Bellac).